Hereban
93 bis boulevard Exelmans 75016 Paris 16
N°TVA :

Agence Conseil en Communication

PrivateFly prévoit un hiver record pour l’aéroport de Genève

23/11/2017

PrivateFly prévoit un hiver record pour l’aéroport de Genève

Avec 32 000 mouvements d’avion privé enregistrés chaque année, Genève est le deuxième aéroport d’Europe pour l’aviation privée après celui du Bourget et pourrait battre des records de fréquentation cet hiver, d’après la plateforme de location de jet privé PrivateFly.

Le marché de l’aviation privée a connu une hausse intéressante cet été, reprenant même son niveau d’avant la crise de 2008. En octobre dernier, le nombre de mouvements de jet privé était en augmentation de 8% par rapport à l’année précédente. Cette augmentation est principalement due aux déplacements de jets affrétés, dont les mouvements ont augmenté de 13%. La reprise économique et le développement des modèles d’affaires tels que celui de PrivateFly ont encouragé une croissance du marché qui devrait se refléter sur les prochains mois.

L’aéroport de Genève est l’un des plus populaires en hiver, saison durant laquelle les jets privés sont majoritairement utilisés pour les voyages d’affaires et pour rejoindre les stations de sports d’hiver.  L’aéroport de Genève attirant ces deux types de clientèle, il pourrait battre des records de fréquentation dans les prochains mois.

Vers les destinations ski

Placé au centre de l’Europe et en plein cœur d’une métropole influente dans le monde des affaires, Genève attire de nombreux voyageurs d’affaires venant de Paris, de Londres ou d’autres grandes villes européennes et mondiales. Genève est également l’aéroport le plus proche de quelques-unes des stations de ski les plus prisées d’Europe, telles que Chamonix et Megève. Il est ensuite possible de rejoindre ces stations en hélicoptère directement depuis l’aéroport.

Et, contrairement à Paris Le Bourget, réservé uniquement à l’aviation d’affaires, l’aéroport de Genève doit gérer à la fois les avions de ligne et les avions privés. Cette affluence de mouvements dans l’aéroport suisse explique parfois la difficulté de trouver des créneaux pour décoller et atterrir ou « slot ».

Cependant, il est possible de contourner ces restrictions en faisant preuve d’organisation.

Adam Twidell, PDG de PrivateFly explique : « Nous avons observé une croissance du marché positive cette année et l’aéroport de Genève sera le premier concerné cet hiver. Il s’agit d’une excellente nouvelle qui s’accompagne de certains défis, telle que la gestion du nombre d’arrivées à Genève et dans d’autres petits aéroports populaires pendant la saison des sports d’hiver.

Si les aéroports s’organisent au mieux pour accueillir le plus d’avions possible, c’est également notre rôle de prévenir nos clients de réserver à l’avance sur ce type de destinations et de gérer les réservations pour que tous les vols se déroulent dans un confort absolu.

L’un des grands avantages de l’aviation d’affaires est le temps gagné en vol comme au sol. Et cela s’applique particulièrement aux transferts vers les stations de ski. Les vols directs en jet privé ou en hélicoptère à destination d’aéroports tels que Genève, Courchevel, Chambéry et Sion, permettent aux skieurs de profiter au maximum de la neige. »

Top