Hereban
93 bis boulevard Exelmans 75016 Paris 16
N°TVA :

Agence Conseil en Communication

Les défis et opportunités pour l'aviation d’affaires en 2019 : les prévisions de PrivateFly

09/01/2019

Les défis et opportunités pour l'aviation d’affaires en 2019 : les prévisions de PrivateFly

Malgré un contexte économique bancal et une compétition grandissante au sein du marché, 2018 a été une année record pour la plateforme de réservation de jet privé PrivateFly, qui a célébré ses 10 ans début 2018 et a rejoint le groupe Directional Aviation en septembre dernier. Elle publie son rapport annuel 2018 sur les tendances du marché de la location de jet privé, détaillant notamment les destinations les plus visitées par ses clients, les types de jet affrétés et le profil du voyageur d’affaires.

Le rapport révèle notamment la prévalence de Paris et Nice parmi les destinations les plus fréquentées par les jets privés en 2018 ; et une demande importante pour les jets légers tout au long de l’année, idéaux pour des vols courts de 1 heure à 3 heures, même si certains jets moyens comme le Hawker 800 sont de plus en plus populaires.

Le PDG de PrivateFly, Adam Twidell, se penche cette la nouvelle année et propose son point de vue sur les développements clés, les défis et les opportunités qui affecteront l’industrie dans les 12 mois à venir :

  • Point de rupture pour les services de partage

« Au cours des dernières années, le modèle économique du partage, ou de la réservation de places sur un vol privé, a fait l’objet de nombreuses innovations et investissements. Pourtant, il n’a pas su convaincre le marché de sa profitabilité. 2019 sera une année décisive pour ces entreprises car les investisseurs ne pourront plus maintenir un tel niveau de dépenses, sans contrepartie. »

  • L’environnement devient un enjeu majeur

« Les consommateurs et les entreprises sont de plus en plus attentifs à la question de l’écologie et l’aviation privée n’échappe pas à cette tendance. Les plus grands opérateurs aériens seront d’ailleurs bientôt soumis au système de compensation des émissions de carbone.

Les appareils électriques sont la solution ultime pour une aviation verte et je pense que l’aviation électrique recevra de plus en plus d’investissements en 2019. L’enjeu est maintenant de se doter de la réglementation et des infrastructures nécessaires au développement de cette innovation. Plusieurs concepts volent déjà, reste à s’assurer de leur sécurité, pour les passagers et les autres appareils. »

  • Consolidation du secteur d’activité

« Nous avons remarqué une tendance grandissante de consolidation aussi bien chez les avionneurs, que les opérateurs ou les sociétés de services aéroportuaires, y compris notre propre acquisition par Directional Aviation. Nous devrions voir encore plus de fusions et acquisitions sur le marché de l’affrètement l’année prochaine. Il reste fragmenté, mais les clients comme les acteurs du secteur, ont tout à gagner de ce phénomène d’intégration. »

  • De nouvelles règles, y compris le Brexit, auront un impact sur le marché de la location

« Cette année, l’industrie va se confronter à plusieurs changements de règles qui pourront se révéler difficiles. En Europe, le Brexit aura des répercussions importantes, bien que leur caractère reste encore flou. Les opérateurs de jet privé doivent optimiser les déplacements de leur flotte à travers le continent pour être commercialement viables, limiter les déplacements au sein de l’Europe ou de l’île britannique ne fera qu’ajouter des difficultés et augmenter les prix pour les consommateurs. »

  • Changements en perspective sur la catégorie des super-midsize

« Tous les regards se tournent actuellement vers la catégorie des super-midsize (les plus gros jets de taille moyenne), qui verra le lancement de plusieurs nouveaux modèles en 2019, notamment les Praetor 500 et 600 de Embraer et le Citation Longitude de Textron. Ces appareils cherchent à détrôner le très populaire Challenger 350 de Bombardier, qui fut l’avion le plus livré en 2017. »

  • Les phénomènes climatiques extrêmes imposent une réaction rapide

« Ces dernières années ont vu l’émergence d’une demande pour des vols de dernière minute en cas de phénomènes climatiques violents et soudains. En cas d’urgence, l’aviation privée offre une solution rapide pour l’évacuation, le ravitaillement, l’acheminement d’équipes de secours ou de journalistes et les visites de responsables politiques. L’augmentation de ces phénomènes devrait pousser l’industrie à être aussi réactive que possible pour répondre à ces besoins. »

  • Des moyens de communication plus diversifiés

« Si notre industrie est très attentive au service à la clientèle, beaucoup d’acteurs dans le secteur de l’aviation privée utilisent encore des moyens de communication traditionnels. En 2019, nous devrions voir une évolution de ces moyens de communication afin de répondre aux besoins de nos clients qui souhaitent communiquer facilement et rapidement. Offrir un point de contact à travers différents canaux, y compris les réseaux sociaux, les systèmes de messagerie instantanée et les chats en ligne, ainsi qu’une disponibilité 24/7 au téléphone, deviendra un argument de vente clé. »

  • Demande croissante pour les longs rayons d’action

« Comme dans le secteur des avions de ligne, nous nous attendons à voir plus de clients intéressés par des vols long-courriers, afin de gagner du temps, d’arriver plus rapidement à destination ou encore de dormir sans interruption.

Le Global 7500, qui devrait être accessible à la location au cours de l’année 2019, est aujourd’hui le jet d’affaires le plus performant du marché et il saura répondre à cette demande. »

 

Note aux journalistes :

Le Rapport annuel 2018 sur les tendances du marché de la location de jet privé de PrivateFly et les images illustrant ce communiqué sont disponibles en cliquant sur ce lien Dropbox.

 

Top