Hereban
93 bis boulevard Exelmans 75016 Paris 16
N°TVA :

Agence Conseil en Communication

Le bitcoin a la cote auprès des voyageurs d'affaires

17/01/2018

Le bitcoin a la cote auprès des voyageurs d'affaires

Aujourd'hui, un voyageur d'affaires n'a besoin que d'un seul bitcoin pour effectuer un aller-retour en jet privé de Paris à Milan. Alors que la crypto-monnaie gagne en valeur et en popularité sur les marchés, de plus en plus de voyageurs choisissent de payer leur vol privé en bitcoin, d'après la plateforme de réservation de jet privé PrivateFly.

 

PrivateFly a été la première entreprise de jet privé à accepter les bitcoins, en 2014. Depuis, les voyageurs qui recherchent plus de flexibilité et de rapidité, du paiement à la réservation au décollage, apprécient cette alternative. Adam Twidell, PDG de PrivateFly, a constaté qu'en France, il est possible d'acheter une pizza, une œuvre d'art ou un ordinateur en bitcoin, alors pourquoi pas un vol en jet privé ? « L'aviation privée est une industrie qui marche 24h/24, tous les jours de la semaine. Et plus de 20% de nos clients réservent leur vol le jour-même ou la veille, parfois dans des délais très serrés. Grâce aux bitcoins, ils peuvent effectuer un paiement au milieu de la nuit lorsque les banques sont fermées », a expliqué Adam Twidell.

L'objectif de PrivateFly est d'offrir plusieurs solutions de paiements à ses clients et de permettre d'affréter un jet privé aussi rapidement et efficacement que possible, en utilisant la toute dernière technologie.

Olivier Janssens était l'un des premiers à louer un jet privé avec des bitcoins. Cet entrepreneur belge, fervent défenseur de la crypto-monnaie et millionnaire en bitcoin. Son premier voyage payé avec la crypto-monnaie était un vol privé entre Bruxelles et Nice au début de l'année 2014, réservé avec PrivateFly.

« Depuis le vol de Mr Janssens, nous avons continué à accepter les paiements en bitcoins », a ajouté M. Twidell, qui affirme que la demande s'est accélérée au cours des trois derniers mois avec la montée récente de la valeur du bitcoin. « Nous avons même vendu une JetCard d'une valeur de 250 000 USD en bitcoin, une autre première dans l'industrie. Nous recevons de nombreuses demandes de détenteurs de bitcoins qui profitent de la montée de la devise pour s'offrir des vols en jet privé et cherchent à placer leur argent. Aujourd'hui, il est possible de se payer un aller-retour Paris-Milan sur une journée à bord d'un Citation Mustang (4 places) avec 1 bitcoin ».

Ce moyen de règlement était une alternative logique à ajouter aux options de paiements proposées par PrivateFly, d'après son PDG, qui explique aussi que la société convertit instantanément la somme en euros ou en livres sterling pour minimiser les risques, approche adoptée par la plupart des groupes internationaux qui acceptent déjà le bitcoin.

Pour PrivateFly, si les bitcoins constituent encore une petite proportion des paiements pour les vols privés, ils seront de plus en plus importants dans le futur. La société a déjà reçu des demandes pour payer en Litecoin et Ethereum.

Top